Vendée : STOP à l'hécatombe !

Partager :


Publiée le 10/10/2018

Pour lutter contre l'insécurité routière, le Préfet de Vendée a décidé de lancer différentes mesures. Principalement dans son viseur : l'alcool !

accident rocade

Image d'illustration - Accident sur la rocade de Luçon - Avril 2018 ©TLSV

 

Le constat est sans appel : on se tue en Vendée sur la route, deux fois plus que partout ailleurs en France. Ainsi d'août 2017 à septembre 2018, 56 personnes ont perdu la vie, soit une nouvelle victime chaque semaine sur les routes.

Ce bilan dramatique porte à 37 le nombre de tués contre 22 pour la même période en 2017, soit une hausse de +68%. Avec deux fois moins d'habitants, la Vendée enregistre à ce jour le même nombre de tués que la Loire Atlantique. Et la rengaine est la même concernant les causes de ces accidents dramatiques : la vitesse, le non-respect des règles de priorité et surtout la conduite sous l'emprise de l'alcool.

Pour faire face à cette situation et parce que la sécurité routière est une priorité pour les services de l'État, le Préfet a donc décidé de mettre en place 3 mesures phares contre ces violences routières.

Dans un premier temps, il souhaite renforcer la lutte contre l'alcoolisation excessive. Ainsi, dans un communiqué, le Préfet de Vendée précise : " afin de mettre un terme aux conséquences dévastatrices de l’alcoolisation excessive des particuliers et de responsabiliser tous ceux qui vendent de l’alcool, une charte sera élaborée avec les établissements de nuit, les débits de boisson et les commerces vendant de l’alcool. Les modalités de la charte seront discutées lors de deux réunions organisées dès le mois prochain, l’une avec les propriétaires d’établissements de nuit et bars, l’autre avec les commerces vendant de l’alcool (épiceries de nuit et grandes surfaces) ".

En l’absence d’un engagement fort de la part de ces acteurs, un nouvel arrêté préfectoral actuellement en cours de préparation sera signé. Cet arrêté prévoit :
- la restriction des heures d’ouvertures des débits de boissons et des établissements de nuit de manière importante,
- la fin des dérogations et des autorisations exceptionnelles accordées par les maires (fêtes familiales, fêtes locales, etc.),
- la restriction des heures de vente d’alcool par les commerces (épiceries de nuit, grandes et moyennes surface).
Bref si les acteurs ne s'engagent pas, le Préfet serre la vis !

Par ailleurs, la Vendée a été retenue comme département pilote pour la mise en œuvre de la procédure de pose des EAD (Éthylotest anti-démarrage) lors d’une procédure alternative à la suspension du permis de conduire. Cette mesure consiste en la pose d’éthylotest embarqué empêchant le démarrage du véhicule en cas de taux d’alcoolémie supérieur à 0,5gr/l. Cette mesure de restriction du droit de conduire sera appliquée sur décision du préfet en cas d’alcoolémie délictuelle (supérieure à 0,8gr/l) ou de refus de se soumettre aux vérifications.

Parallèlement à ces mesures et pour " frapper les esprits ", des carcasses de véhicules accidentés ont été installées sur de nombreux ronds-points du département. Des vidéos sur le thème " Tu t'es vu quand tu conduis ? " seront également diffusées sur les réseaux sociaux.

Enfin le Préfet en appelle à la mobilisation de tous. Il souhaite que " chacun prenne conscience de sa responsabilité individuelle et collective ".
Pour cela, des Assises thématiques de la sécurité routière seront organisées avec les employeurs privés et publics (les 7 et 8 novembre) et avec les acteurs scolaires (le 13 novembre).

 

 

 

Luçon : devoir de mémoire

devoir de mémoire

Newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter et restez informé de toute l'actualité de TLSV !