Vendée : Prolongation des mesures de confinement

Partager :


Publiée le 31/03/2020

Le préfet de la Vendée a prolongé jusqu'au 15 avril 2020, les mesures de restrictions complémentaires applicables sur le territoire de la Vendée. La violation des règles d'interdictions et de restrictions des déplacements sera sévèrement punie.

Vue place leclerc _drone

La Place Leclerc à Luçon | Crédit photo : TLSV

 

 

Prolongation du confinement jusqu'au 15 avril

Afin de lutter contre la propagation du virus Covid-19, le Premier ministre a annoncé le 27 mars dernier le renouvellement du confinement pour deux semaines supplémentaires, soit jusqu’au mercredi 15 avril. Les mêmes règles que celles actuellement en vigueur continueront à s’appliquer. Cette période de confinement pourra être prolongée si la situation sanitaire l’exige.

Suite à cette décision du Gouvernement, le préfet de la Vendée a prolongé jusqu'au 15 avril 2020, par arrêté préfectoral, les mesures de restrictions complémentaires applicables sur le territoire de la Vendée. Ces mesures sont les suivantes :

  • l'accès aux plages, remblais, fronts de mer, chemins, sentiers, pistes cyclables, espaces dunaires, forêts, parcs, aires de jeux ainsi qu'aux plans d'eau et aux abords des cours d'eau et des lacs est interdit, sauf motif professionnel ;
  • les accès à l'Ile d'Yeu sont interdits, sauf pour les résidents permanents et pour les activités nécessaires à la continuité de la vie sur l'île ;
  • la vente à emporter est interdite la nuit, de 21h à 6h ;
  • la chasse et la pêche en eau douce et de loisirs sont interdites.

Le préfet de la Vendée a prolongé jusqu'au 15 avril 2020 l'interdiction des locations saisonnières et temporaires et des mises à disposition gracieuses de logements et d'hébergements dans les communes du littoral vendéen.

Toutes les mesures de confinement de la population, applicables sur l'ensemble du territoire national, sont à retrouver sur le site du Gouvernement, tout comme la nouvelle version de l'attestation de déplacements dérogatoires.

Amende

La violation des règles de restriction des déplacements est punie d'une amende forfaitaire de 135 euros. En cas de récidive de cette violation, l’amende est de 200 euros (pour 2 violations en 15 jours), qui peut être majorée à 450 euros, et devient un délit puni de 6 mois d’emprisonnement et de 3750 euros d’amende en cas de récidive de plus de 4 fois dans un délai de 30 jours.

 

 

 

 

A LIRE AUSSI

Covid-19 | Luçon
Quelles mesures d'hygiène au marché couvert ?

Marché : D. Bonnin et P-G Perrier

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Covid-19 | Luçon : plan de déconfinement

Vignette PGP Déconfinement

Newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter et restez informé de toute l'actualité de TLSV !