Luçon : inspection du château d'eau

Partager :


Publiée le 14/10/2020

La structure du château d'eau vient d'être inspectée et contrôlée par drone. L'analyse des photographies va permettre de déceler d'éventuelles infiltrations et fissures.

Château d'eau 1

La château d'eau de Luçon | Crédit photo : © Patrice Champion AED, expertisedrone.com

 

 

Des vues inédites
Construit entre 1912 et 1914, le château d'eau situé au cœur du centre-ville de Luçon est un édifice emblématique de la cité de Richelieu. Celui-ci a été récemment photographié sous tous les angles, grâce au drone de Patrice Champion de l'agence Atlantique Expertises Drones (AED). À plus de 120 mètres de hauteur, l'aéronef a capté des photos inédites du château d'eau classé monument historique par décret en février 1992. L'objectif de cette démarche est d'analyser et étudier la structure en béton armé Hennebique (procédé qui porte le nom de son inventeur, François Hennebique, 1842-1921), afin de déceler d'éventuelles infiltrations et fissures. Ces photographies, dorénavant propriété de la ville de Luçon, seront une base précieuse de réflexion et de discussion pour déterminer les différentes étapes qui conduiront à une revalorisation totale du château d'eau.

            02 Château d'eau pour site
            03 Château d'eau pour site

 

Histoire du château d'eau
C'est sous l'impulsion de Georges Clemenceau en 1912, que les travaux de l'édifice débutent.
Lors de l’arrivée du 1er Dragon de cavalerie dans la ville de Luçon ordonnée par le " Tigre " en 1910, l’armée exige un approvisionnement de 70 litres d’eau par jour, par homme, et par cheval, soit pour 630 hommes et 750 chevaux près de 100 m3 d’eau. Alors en 1912, en plein essor de la construction en béton armé, est construit un château d’eau aux abords de la caserne de Dragons, pour desservir la garnison en eau potable. L’ouvrage est confié à l’architecte Bardin installé à Luçon, en liaison avec l’ingénieur nantais Guillemet, dépositaire du brevet du système Hennebique pour le béton armé. De base, l’ouvrage est composé d’une cuve parallélépipédique de 110 m3, destinée aux besoins en eau de l’armée. 

            04 Château d'eau pour site
            05 Château d'eau pour site

 

Ce n’est qu’un an plus tard qu’il prend sa forme monumentale, quand une convention est passée entre la ville et l’administration de la guerre, permettant aux luçonnais de bénéficier d’une distribution d’eau potable. C’est grâce à l’entrepreneur Pierre Coudert que la capacité du réservoir est passée à 500 m3. Pour ce faire, il a flanqué la cuve centrale de 24 compartiments disposés sur trois étages, augmentant ainsi la capacité du réservoir qui alimente la caserne et la population de la ville en eau potable. Le château d’eau mesure 25 mètres de haut sur une base de 220 m² et possède un logement de fonction.

Son château d’eau et son usine électrique font de la ville de Luçon une ville à la pointe du modernisme avec l’eau courante et l’électricité. Cependant, en 1961 le château d’eau est mis hors-service, et il s’est progressivement dégradé faute d’entretien. En 1991, le monument est menacé de démolition, mais par le décret du 10 février 1992, le monument en béton armé est classé d’office comme monument historique. Ainsi, une surveillance régulière de l’édifice et un entretien ponctuel permet de maintenir le château d’eau en état de conservation.

                06 Château d'eau pour site

 

La château d'eau de Luçon | Crédit photo : © Patrice Champion AED, expertisedrone.com

 

Les oubliés du Ségur manifestent

Manfi Ségur 01

Newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter et restez informé de toute l'actualité de TLSV !